Dis moi comment tu marches, je te dirai qui tu es !

langage corporel démarche

Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es!

La démarche des gens vous permet-elle de connaitre des traits de leur caractère ? Avez-vous remarqué si la personne a une démarche légère ou lourde, lente ou rapide ? Les pieds pointent-ils vers l’intérieur et l’extérieur ?

Des études menées à l’Université du Massachusetts (1), ont placé des points lumineux à différentes articulations afin de faire une étude biomécanique de la démarche. Ils ont découvert que l’on peut deviner le statut social d’une personne, son âge, son sexe et l’état émotionnel dans lequel elle se trouve en étudiant sa démarche. Les chercheurs (2) ont trouvé que la démarche des femmes se féminisait encore davantage lorsqu’elles portent des talons hauts car la rotation et le basculement des hanches est plus important et elles font de plus petits pas que lorsqu’elles marchent en chaussures plates. De même une femme en période d’ovulation aura inconsciemment tendance à accentuer la rotation du bassin de manière plus suggestive et elle se déplace plus lentement. Les démarches masculines se caractérisent par une faible rotation et un faible basculement des hanches alors que la rotation des épaules est plus forte et l’enjambée plus grande. Lorsque les gens vieillissent le mouvement est moins rapide et l’amplitude plus faible.

Lors d’une autre étude,  les participants devaient écouter de la musique, puis marcher. Ceci a permis de constater que suivant l’humeur de la personne, son pas change de manière significative. l’inconscient reconnait l’état d’esprit de la personne avant que vous n’en ayez pris conscience.

L’orientation et le posé des pieds apportent aussi des renseignements intéressants : l’ouverture du pied gauche indique le dévoilement de soi, alors que le pieds droit exprime l’ouverture aux autres.

Annabelle Boyer précise qu’une démarche légère ou sautillante, provient du fait que le mollet est plus actif.  Ce genre de démarche indique une énergie ponctuelle, une personnalité capable de prendre des décisions très rapides. Alors qu’une démarche lourde implique que les cuises sont plus actives, la démarche est plus lente et souvent la prise de décisions sera aussi plus mûrie. Cela témoigne d’une énergie durable et une certaine force.

La prochaine fois que vous rencontrez une personne que nous ne connaissez pas, prenez le temps d’étudier sa démarche pour vous faire une idée et validez là par la suite.

(1) Guéguen Nicolas, Cerveau & Psycho mai – juin 2011 http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-la-demarche-revele-t-elle-le-caractere-26945.php

(2) P. Morris, J. White, E. Morrison, K. Fisher, (2013) High heels as supernormal stimuli: How wearing high heels affects judgements of female attractiveness, Evolution and Human Behavior.

Spidernam, acrobate du cambriolage dans un musée parisien !

Cambriolage de maître!

Vréjan Tomic comparaissait lundi 30 janvier 2017 devant le tribunal correctionnel de Paris pour le cambriolage spectaculaire en mai 2010 de cinq toiles de maîtres d’un musée de Paris. Il reconnait dans cet interview, avoir commis le méfait et répond librement aux questions des journalistes.

Regardez bien dès la 10ème seconde de la vidéo le geste lorsqu’il se gratte et tire sur la peau du côté supérieur droit de la bouche, dans la zone dite de la moustache alors qu’il dit « c’est des chefs-d’œuvre, ça c’est sûr. j’aurais pu en prendre plus ». La zone de la moustache indique le rapport à l’autorité. La partie droite du visage exprime le rapport à l’autre. Au même moment, un certain stress apparait subrepticement alors que le blanc sous les yeux est visible. Puis les paupières inférieures remontent lorsqu’il commence à donner des détails et le blanc de l’œil disparait.

Vréjan Tomic, surnommé « spidernam », est considéré comme un maître dans la catégorie des monte-en-l’air, « ces bandits de haut vol, acrobates du cambriolage, presque des aristocrates du casse » comme le présente le journaliste Vincent Monnier, dans L’Obs. Il sait qu’il est un expert dans ce domaine et son langage corporel l’exprime avant qu’il ne donne aux journalistes, encore plus de détails sur son exploit.

Le cerveau et le corps forment un tout !

Article rédigé par Florence Dalmau et Dr Michel Gauthier.

Dans ce montage vidéo, on voit comment ce sportif utilise les mémoires de son corps, de son esprit et de l’environnement, pour illustrer une technique. Le cerveau et le corps forment un tout ! Cette collecte d’informations lui permet de livrer un message de vulgarisation d’une technique de kite de manière incarnée, « vivante » .

Juste avant l’explication technique, son regard se détache de la caméra pour puiser dans ses souvenirs et «revivre » le mouvement qu’il va expliquer. Nos réalisations concrètes sont retrouvées par notre corps lorsque nous les évoquons. La défocalisation (mouvement du regard) quitte doucement la caméra pour revenir en lui, puis revient vers la caméra lorsqu’il a eu accès au ressenti ou à l’image dont il avait besoin pour construire son explication. Nos pensées sont imprégnées dans notre corps. Son corps exprime alors de manière naturelle le mouvement et le ressenti, qu’il veut nous démontrer. Ce sont donc les les mêmes mouvement que l’on retrouve dans la démonstration « live » et lors des explication.

Notre cerveau, notre corps et l’environnement dans lequel nous nous trouvons interagissent constamment pour produire ce qu’on appelle la cognition. Non seulement le cerveau n’est pas la seule ressource disponible pour résoudre les problèmes, mais c’est notre corps entier avec ses actions « conceptuellement » guidées dans le monde qui fait le gros du travail, remplaçant ainsi la nécessité de représentations mentales complexes.

Vidéo originale https://youtu.be/rD6SOnP9NUk

Dynamique corporelle .. vous en savez plus que vous ne le pensez !

Comprendre l’autre à travers sa dynamique corporelle est un exercice empathique. L’émotion est un état corporel qui se voit et peut être évaluée. Voici quelques indices que vous donnez, inconsciemment, et qui permettent aux autres de comprendre intuitivement votre dynamique corporelle :

La qualité du lien

Avez-vous remarqué que lorsque vous vous sentez en lien avec votre interlocuteur, vous tournez naturellement la tête vers la droite et lui présentez la face gauche de votre visage ? Si l’œil de votre interlocuteur a capté ce signe, il est  possible qu’il en fasse inconsciemment de même!

Abandon
tête inclinée

Au contraire, si vous voulez convaincre quelqu’un et que la qualité du lien n’est pas votre préoccupation de l’instant, vous aurez tendance à tourner la tête vers la gauche et à présenter la face droite de votre visage. Pensez aux émissions télévisées ou les polémiques sont fréquentes.

Les émotions

Émotion
Sourcil gauche levé

Lorsque vous êtes ému, votre sourcil gauche va se lever, inconsciemment. Cela dure à peine une seconde! C’est le cas, par exemple, de Dolan qui est ému par le compliment que lui adresse la présentatrice. Il peut arriver aussi que la fente palpébrale (paupière) inférieure gauche remonte plus, sous l’émotion. C’est le cas lorsque l’on est séduit!

R_0_Y_G_CLIN
Clin d’oeil gauche

Vous risquez de faire involontairement un clin d’œil, côté gauche, lorsque vous parlez de quelque chose qui vous touche et qui vous stresse.

Lorsque vous êtes en colère mais ne souhaitez pas le montrer, le côté supérieur droit de votre bouche va se soulever rapidement et laisser voir vos dents, comme la babine d’un chien prêt à mordre.

Si vous vivez un instant de malaise et avez inconsciemment besoin de vous réconforter, le côté gauche de votre bouche esquisse un sourire en s’étirant horizontalement le temps de l’émotion, alors que le côté droit de votre bouche ne bouge pas!

La position du corps

S_C_1
Prise de parole avec argument fort

Regardez les débats politiques ou télévisés, lorsque la personne prend la parole, son corps se penche naturellement vers l’avant. Lorsqu’elle a terminé de parler, son corps a un léger mouvement naturel vers l’arrière, car elle a livré son message.

Les gestes liés aux valeurs

On a tendance à exprimer ce que l’on apprécie plus, en faisant des gestes proches du corps et sur notre gauche et ce que l’on aime moins avec des gestes vers notre droite et plus éloignés du corps. Le regard se porter aussi sur la gauche lorsque l’on pense ou évoque quelque chose que l’on connait et comprend et vers la droite lorsque l’on doit imaginer quelque chose que l’on ne connait pas ou que l’on cherche à comprendre.

G_M_D_S_EXO_D
Gestuelle

Lorsque vous regardez une personne, vous en savez finalement plus que vous ne le pensez !